Back To Home Page

 Blason des descendants d'Antoine Bourg

 

BLASON

des

DESCENDANTS D'ANTOINE BOURG.

 

DESCRIPTION HÉRALDIQUE.

"Parti de gueules et de sinople à une croix latine ancrée d'or;  Au chef, d'or à une étoile d'azur accostée de deux tours de gueules;"

 

DESCRIPTION SYMBOLIQUE.

PARTI: Les deux parties qui constituent le fond de l'écu permettent de souligner les moments historiques qu'a vécus la famille d'Antoine Bourg, l'ancêtre de tous les Bourg ou Bourque acadiens.

LA PARTIE DE DROITE: en rouge ou des gueules parle par elle-même.  On sait que le rouge représente les Anglais.  Il veut rappeler l'année 1755, celle du "grand dérangement" ou le la "grande misère noire".  Il veut aussi rappelerce fait étrange qu'une religieuse a.s.v a rapporté d'un extrait de thèse provenant de l'Université de Londres où l'on affirmait que tous les Bourg, Bourque, Birk descendaient de Guillaume le Conquérant qui fut Duc de Normandie et Roi d'Angleterre.

LA PARTIE DE GAUCHE: de sinople ou verte rappelle que l'ancêtre Antoine Bourg était cultivateur dans la paroisse de Martaisé, près de Loudun avant d'être réquisitionné comme laboureur par l'aulnay pour s'établir en Acadie vers 1636.

LE CHEF:  Le chef est une pièce honorable qui joue un rôle essentiel dans ce blason.  Il nous permet, en plus d'enneblir le blason, d'y placer des objetsqui vont préciser l'origine de la famille et son arrivée en Acadir, à Port-Royal.

OBJETS ou MEUBLES:  La croix latine nous rappelant le martyr de Christ peut aussi rappeler facilement celui des Acadiens.  Elle veut souligner la foi profonde des Acadiens qui leur a permis de survivre.  Elle rappelle le souvenir impérissable de l'abbé J.M Bourg.  En 1778, à la requête des Anglais. il pacifie les micmacs.  Ce succès décida les gouverneurs protestants de la Nouvelle-Écosse à permettre la liberté du culte catholique en cette proince.  Cette croix ancrée indique fort bien comment les AScadiens se sont ancrées à leur foi, à leur culture et à leur tradition malgré tous leurs malheurs.

LES DEUX TOURS:  Martaizé, près de Loudun se trouvait dans le Poitou selon le dictionnaire Larousse.  Or, dans les armoiries du Poitou, il y a des tours.  Voilà pourquoiil convenait de rappeler ce souvenir.  Le mot Bourg viendrait du germanique "BORG" qui signifie Château-fort.  L'étoile apparait dans les armoiries et sur le drapeau des Acadiens.    La famille Bourque par plusieurs de ses membres, a joué un si grand rôle en Acadie et ailleurs qu'il importait d'y placer cette étoile qui rappelle autant de dévouement et d'honneur.

EMAUX:

De gueules (rouge).  Il symbolise fort bien le courage et l'amour des ancêtres ou de l'ancêtre AntoineBourg, qui a daigné quitter la France pour cette terre nouvelle de Port-Royal.  Il symbolise le courage de venir en Acadie, courage d'y rester et d'y vivre.  Il rappelle malheureusement le grand dérangement.

D'azur (bleu).  Il est l'image du peuble acadien qui malgré ses malheurs a toujours fait preuve de mesure, de paix et d'ordre.

Sinople (vert).  Il signifie que l'Ancêtre Antoine Bourg et plusieurs descendants ont vécu sur la terre.  D'ailleurs Antoine Bourg avait quitter la France dans le but spécial d'être laboureur.

METAL:  (Or / jaune).  Il symbolise plutôt les valeurs spirituelles, celles qui ont la force et toujours marqué le peuple acadien soit le foi, l'esprit de travail, le dévouement, le don total au service d'une cause ou de leur pays.

 

DEVISE:   "COURAGE VERS LES SOMMETS"

COURAGE:  On peut affirmer que la vertu qui a inspiré le premier ancêtre en quittant la France pour venir s'établir à Port-Royal.  Il espérait fonder un foyer prospère et heureux et il a brillament réussi.  Malgré les épreuves de la déportation,  lui et les siens ont toujours espéré survivre et conserver leur foi, leur langue, leurs coutumes... Et ils ont vaincu.

VERS LES SOMMETS:  Le peuple acadien a manifesté sa force de résistance et son désir non seulement de survivre mais aussi de devenir un grand peuple puissant, prospère et toujours acadien jusqu'au fond de l'âme par sa langue, sa foi, sa gaité et son intelligence.

 

Ces armoiries ont été dressées par l'abbé Lucien Godbout du séminaire de Québec, membre de la société d'héraldique du Canada.  Elles ont été dessinées par Matteau Parent, graghistes.